Aller au contenu principal
Le port de Beyrouth, détruit

A Beyrouth, un an après, les larmes et la colère

Des milliers de Libanais, mais aucun responsable officiel, ont défilé mercredi dans les rues de la capitale libanaise pour commémorer le premier anniversaire de l’explosion meurtrière qui a traumatisé un pays aujourd’hui à bout, étranglé économiquement et gangréné par la corruption. Des violences entre manifestants et policiers ont éclaté en soirée.

A lire sur Libération

D'autres publications
de Clotilde Bigot