Aller au contenu principal
Dans le milieu de la recherche, une seule étude s'est intéressée à la douleur des femmes lors d'une IVG médicamenteuse.

Dans le milieu de la recherche, une seule étude s'est intéressée à la douleur des femmes lors d'une IVG médicamenteuse

Crédit photo: Spacedezert via Unsplash

Avortement par médicaments: les pilules de la douleur et du tabou

Deux tiers des IVG se font par voie médicamenteuse. Une pratique éprouvante pour certaines femmes dont on tait souvent les effets indésirables. Mifépristone et misoprostol : ces noms ne vous parlent peut-être pas et pourtant, ils sont à l'origine de douleurs intenses et continues chez certaines femmes qui ont décidé d'avorter par voie médicamenteuse.

Un article de Camille Descroix à lire sur Slate

D'autres publications
de Camille Descroix